Bitcatcha est financé par nos lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens de notre site, nous pouvons toucher des commissions d'affiliation. En savoir plus

Tout ce que vous devez savoir sur notre testeur de vitesse de site web (et pourquoi vous devez absolument l’utiliser !)

Avatar
By          •   September 17, 2021      Divulgation de publicité

 

Dernière mise à jour le 19/04/21

Nous avons une excellente nouvelle à vous annoncer ! Notre équipe vient tout juste de sortir une mise à jour importante de notre très cher outil de test de vitesse. En plus de mesurer la vitesse du serveur, notre outil mesure également, à présent, la vitesse de votre site web ! Venez découvrir comment utiliser notre outil en parcourant cet article.

 

Notre testeur de vitesse de site vous aidera à augmenter les ventes et les conversions de votre site de e-Commerce.

 

Vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement du testeur? Ne bougez pas, vous êtes au bon endroit. Nous verrons ensemble tout ce que vous devez savoir sur notre testeur de vitesse de site web et sur le rôle crucial qu’il peut jouer pour vos affaires.

 

 

Internet : la vitesse avant tout

 

website speed is important

 

Un grand sage m’a dit un jour que la patience est une vertu, mais en réalité, personne n’aime attendre. Attendre à la caisse du supermarché, attendre aux feux rouges, ou encore attendre un ascenseur : on n’aime tout simplement pas attendre.

 

Et cette tendance est encore plus prononcée sur Internet, où les utilisateurs sont tellement habitués à des vitesses extrêmement rapides, que même 3 misérables secondes pour charger un site leurs semblent être une éternité.

 

Cela a beau sembler ridicule, cela n’en reste pas moins vrai.

 

Selon Think with Google, la probabilité que les utilisateurs abandonnent leur visite atteint les 32% si le site met entre 1 et 3 secondes à charger sur leur portable et chaque seconde de chargement supplémentaire fait grimper ce pourcentage.

 

32% of users will bounce if page load time takes up to 3 seconds

 

Lorsque vous gérez un site de e-Commerce, la vitesse est primordiale : pour faire simple, vous perdez 32% de vos visiteurs avant même d’avoir pu tenter de les convertir en clients potentiels !

 

Et ce n’est pas tout !

 

Google a annoncé que les signaux web essentiels feront bientôt partie intégrante de leurs critères de classement. Sur les trois signaux web (le LCP, le FID et le CLS), les deux premiers sont fortement dépendants de la vitesse.

 

Cela signifie que si votre site web met trop de temps à charger, l’expérience utilisateur en sera négativement impactée. Si l’expérience utilisateur n’est pas satisfaisante, Google ne placera pas votre site dans le haut du classement, et par conséquent, votre site web perdra en visibilité. Vous voyez où je veux en venir, n’est-ce pas?

 

Chargement lent du site web

Priorité de classement moindre

Perte de visibilité du site web

Aucunes ventes sur le site web

 

Si vous souhaitez augmenter les ventes et les conversions, la vitesse de chargement de votre site doit être aussi rapide que possible. Nous allons vous montrer comment faire.

 

 

Comment définir la vitesse d’un site web ?

 

how bitcatcha measure website speed

 

Beaucoup d’utilisateurs n’ont pas conscience de cela, mais la vitesse d’un site web est, en fait, divisée en deux catégories : la vitesse du serveur et la vitesse de chargement du site. Bien que ces deux catégories puissent sembler similaires, c’est loin d’être le cas.

 

Qu’est ce que la vitesse du serveur?

 

La vitesse du serveur, qui est votre service d’hébergement web, est un peu le cœur de votre site web. La vitesse de votre site dépend de la vitesse de votre service d’hébergement web.

 

Prenons l’exemple d’une voiture. Plus le moteur sera performant, plus la voiture sera rapide. Nous mesurons la vitesse du serveur en calculant (en millisecondes) le temps de réponse du serveur.

 

La vitesse de chargement du site web repose sur la conception du site web, la netteté du code, le cache, les plugins et sur le média visuel. Tout cela vous permettra d’améliorer la vitesse de chargement, mais si le serveur est lent, alors tout le reste le sera également.

 

Prenons une nouvelle fois l’exemple de notre voiture. Si votre moteur n’est pas assez performant, vous aurez beau améliorer la transmission, ajouter un turbocompresseur ou encore remplacer vos jantes actuelles par des jantes plus légères, rien n’y fera, votre voiture n’ira pas plus vite.

 

Donc, reprenons : si votre service d’hébergement et le codage de votre site ont tout pour rendre votre site rapide et réactif mais que votre hébergeur web est lent, même l’optimisation du codage ne pourra pas sauver votre site.

 

Qu’est ce que les signaux web essentiels?

 

Pour faire simple, les signaux web essentiels sont trois indicateurs utilisés par Google pour déterminer la performance de votre site web : le LCP (Largest Contentful Paint), le FID (First Input Delay), et le CLS (Cumulative Layout Shift).

 

  • Le Largest Contentful Paint (LCP)
    Le LCP permet de mesurer la vitesse de chargement de l’élément de contenu utile à l’écran le plus volumineux pour le visiteur. Il peut s’agir d’un bloc de texte ou une image. Si vous avez, par exemple, une image large intégrée dans votre site, le LCP mesure la rapidité avec laquelle l’image se charge (en secondes). Pour une expérience utilisateur optimale, le LCP doit se situer sous la barre des 2,5 secondes.
  • Le First Input Delay (FID)
    Vous savez à quel point c’est irritant de voir quelque chose sur un site web, de cliquer dessus et de constater que rien ne se passe jusqu’à ce que tout soit complètement chargé? C’est exactement ce que le FID mesure, en millisecondes. Pour être plus précis, il mesure le délai entre la première interaction de l’utilisateur avec une page et le temps de réponse du navigateur. Les sites devraient idéalement obtenir un FID inférieur à 100 ms.
  • Le Cumulative Layout Shift (CLS)
    Nous avons déjà tous fait l’expérience du chargement de site web, le fait de cliquer sur un bouton, pour au final réaliser que le contenu s’était déplacé et que nous avons cliqué sur une pub. Le CLS mesure la stabilité visuelle d’un site et nous permet d’éviter ces situations.

 

Si votre site répond aux 3 exigences des signaux web essentiels, il aura plus de chance d’être classé dans les recherches Google !

 

 

Que mesure exactement notre outil et dans quel but?

 

bitcatcha website speed test measurements

 

Le testeur de vitesse de site web de Bitcatcha mesure 3 indicateurs :

 

  1. Le temps de réponse du serveur
  2. Le Largest Contentful Paint
  3. Le Total Blocking Time

 

Indicateur #1 : le temps de réponse du serveur

 

Lorsque vous saisissez l’URL dans le testeur de vitesse de site web, cela enverra un ping à votre site web depuis nos 10 nœuds situés un peu partout dans le monde, mesurant ainsi le temps de réponse de votre serveur pour les demandes internationales. C’est comme si 10 utilisateurs différents répartis aux quatres coins du monde se connectent simultanément à votre site.

 

Le résultat final est la vitesse moyenne globale de votre serveur, mesurée en millisecondes.

 

Indicateur #2 : le Largest Contentful Paint

 

Si nous mesurons le LCP, c’est parce que nous savons que Google privilégie une expérience utilisateur optimale pour son classement et les vitesses de chargement lentes ne font pas partie des critères d’une expérience utilisateur réussie.

 

Pour mesurer le LCP, l’outil Lighthouse vérifie le temps de chargement de l’élément de contenu utile à l’écran le plus volumineux (en secondes) puis classe ce temps. Cette action est réalisée de façon automatique grâce à l’API Lighthouse que nous avons intégré à notre testeur de vitesse de site web.

 

Indicateur #3: le Total Blocking Time

 

Le TBT mesure le temps total estimatif pendant lequel votre navigateur est bloqué lors du chargement d’un site web. Imaginez un peu : le téléchargement des images, du texte, des JavaScripts, etc. … est directement alimenté par le processeur, ce qui bloque votre navigateur et l’empêche d’être plus performant.

 

En estimant le temps total pendant lequel votre navigateur est bloqué lors d’un téléchargement, l’outil Lighthouse peut mesurer la qualité de l’expérience utilisateur. Pour faire simple, plus le temps pendant lequel votre navigateur est bloqué sera réduit, meilleure sera l’expérience utilisateur.

 

En améliorant vos indicateurs TBT, votre navigateur finira par être plus réactif, ce qui améliora tout naturellement votre indicateur FID !

 

Le FID requiert des données utilisateurs réelles (qui ne peuvent pas être simulées), c’est la raison pour laquelle on mesure le TBT plutôt que le FID. Etant donné que le TBT fait partie des données de laboratoire pouvant être simulées et que de bons indicateurs de TBT améliorent le FID, nous l’utilisons comme outil de mesure.

 

Pourquoi nous ne mesurons pas le CLS ?

 

Nous voulons que notre testeur de vitesse de site web soit spécifiquement utilisé pour la mesure de la vitesse de site web, avec les temps de réponse du serveur, le LCP et le TBT. De cette façon, les utilisateurs pourront plus facilement repérer la partie de leur site web qui provoque les lenteurs lors du chargement du site, au niveau de l’hébergement web ou du codage.

 

Le CLS mesure la stabilité visuelle et n’a donc rien à voir avec la vitesse. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de ne pas l’inclure dans notre testeur de vitesse de site web.

 

 

Qu’indique le classement de votre site web

 

bitcatcha website speed test explains lcp tbt server speed

 

Maintenant que vous savez comment fonctionne notre outil et à quoi il sert, vous voudrez très certainement comprendre ce que signifie le classement de votre site web. Après avoir saisi votre URL et avoir cliqué sur entrée, vous allez découvrir la note finale de votre site web, celle-ci pouvant aller de A+ à E.

 

the grade and its description on bitcatcha server speed test report

 

Si votre site obtient systématiquement une note finale de B+ (voire plus), des félicitations sont de mise : cela signifie que votre site fonctionne plutôt rapidement ! Si au contraire, vous obtenez des notes plus basses, c’est le moment de penser à optimiser votre site.

 

Comment obtenir une note finale de A+

 

Nous utilisons les résultats de notre testeur de vitesse du serveur en les combinant aux chiffres obtenus avec les signaux web essentiels et nous les convertissons en pourcentage. Nous calculons par la suite la moyenne des trois indicateurs pour obtenir la note finale du serveur, voici les possibilités :

 

  • A+ se situe entre 91% – 100%
  • A se situe entre 81% – 90%
  • B+ se situe entre 71% – 80%
  • B se situe entre 61% – 70%
  • C+ se situe entre 51% – 60%
  • C se situe entre 41% – 50%
  • D+ se situe entre 31% – 40%
  • D se situe entre 21% – 30%
  • E+ se situe entre 11% – 20%
  • E se situe entre 0% – 10%

 

Tout le monde aimerait obtenir une note finale de A+ (cela va de soi), car cela signifie que le site est ultra performant pour les utilisateurs et que vos chances d’être classé dans les recherches Google seront maximisées. Et si ce n’est pas un A+, il faut viser au minimum un B.

 

Mais que pouvez-vous faire pour améliorer votre classement ?

 

En y regardant de plus près, vous remarquerez que les indicateurs individuels sont en fait codés par couleur.

 

performance are color coded for each metric in the speed test report

 

Une bonne note apparaîtra en vert, une note moyenne en jaune et une mauvaise note en rouge. Pour obtenir une note A+, les trois indicateurs doivent être en vert.

 

 

Le système de classement de la vitesse du serveur

 

Comme nous l’avons mentionné plus haut, une fois qu’une URL est entrée dans le testeur de vitesse, nos 10 nœuds situés aux quatre coins du monde effectuent un ping sur le site web et nous indiquent le temps (en millisecondes) qu’il a fallu pour répondre à chacune de leurs demandes.

 

Nous utilisons les résultats de ces 10 emplacements pour obtenir une moyenne globale. Cette moyenne globale est ensuite évaluée selon le tableau ci-dessous.

 

server speed is the average of all 10 locations tested

 

  • Une vitesse de serveur inférieure à 180 ms est considérée comme : bonne (vert)
  • Entre 181 ms et 840 ms : modérée (jaune)
  • 840 ms et plus : doit être améliorée (rouge)

 

Pour Bitcatcha, l’idéal serait d’obtenir une vitesse de serveur considérée comme bonne (inférieure ou égale à 180 ms). Les notes obtenues par notre indicateur de vitesse du serveur vous permettent d’évaluer de façon optimale la vitesse de votre service d’hébergement web.

 

 

Le classement LCP & TBT avec l’API Lighthouse

 

bitcatcha uses lighthouse api to measure tbt and lcp

 

Lighthouse (est un outil d’analyse de Google, conçu pour tester les signaux web essentiels et intégré dans notre test de vitesse de site web) mesure le LCP en secondes.

 

Si l’élément de contenu le plus volumineux est chargé en :

 

  • 2,5 secondes ou moins, alors la vitesse est bonne (vert)
  • entre 2,5 et 4 secondes, la vitesse est moyenne (jaune)
  • 4 secondes et plus, la vitesse doit être améliorée (rouge)

 

Le TBT mesure le temps de blocage de votre navigateur en millisecondes :

 

  • entre 0 – 300 millisecondes : rapide (vert)
  • 300 à 600 millisecondes : modéré (jaune)
  • 600 millisecondes et plus : faible (rouge)

 

Alors, quelle note obtiennent les meilleurs sites web du monde ?

Nous n’avons pas pu résister à l’envie de soumettre les sites web les plus populaires du monde à notre outil de test de vitesse Bitcatcha. Pour en savoir plus, venez voir notre page de résultats des 100 meilleurs sites web pour découvrir leurs performances et les comparer à celles de votre site !

 

 

Que faire pour améliorer chaque indicateur

 

bitcatcha explains how to improve website performance

 

A ce jour, il existe 27 combinaisons possibles de résultats finaux et nous ne pouvons pas toutes les étudier. Nous allons donc nous concentrer sur l’essentiel : comment obtenir une note verte pour chaque indicateur.

 

Améliorer la vitesse du serveur

 

C’est aussi simple que cela. Si vous obtenez régulièrement des résultats supérieurs à 500 ms, vous devriez jeter un coup d’œil du côté de votre fournisseur d’hébergement web. Il serait judicieux d’en choisir un qui pourra vous offrir une vitesse de serveur plus rapide ! Pour en savoir plus, consultez notre liste des fournisseurs d’hébergement web les plus rapides.

 

Améliorer le LCP (Largest Contentful Paint)

 

Il y a plusieurs choses que vous pouvez mettre en place afin d’améliorer votre indicateur LCP. Mais attention, à partir de maintenant les choses vont devenir un peu plus techniques, alors il va falloir vous accrocher.

 

  • Améliorer la vitesse du serveur
    En choisissant un serveur plus rapide et plus performant, votre LCP sera également amélioré. C’est l’une des façons les plus simples d’améliorer le LCP.
  • Optimiser vos ressources
    Les internautes utilisent souvent leurs images telles quelles, directement sur leurs sites web. Parfois, ces images peuvent être inutilement volumineuses, ce qui entraîne des ralentissements et affecte le LCP. Vous pouvez optimiser vos images grâce à un outil en ligne tel que https://tinypng.com/. Cela permet de réduire le nombre de kilo-octets qui doivent être chargés, ce qui optimise également le LCP.
  • Utiliser un CDN
    En utilisant un réseau de diffusion de contenu (CDN), vos données seront distribuées à un réseau de serveurs situés à différents endroits. Lorsque qu’un utilisateur charge votre site, le contenu sera chargé à partir du CDN le plus proche, ce qui réduira considérablement la vitesse de chargement du site !
  • Mettre les ressources en cache
    Si votre site ne vous oblige pas à modifier constamment les images, mettez-les en cache. Vous éviterez ainsi que les fichiers soient recréés inutilement, ce qui minimise l’utilisation des ressources et réduira la vitesse de chargement. Cela peut être fait avec une mise en cache côté serveur, en utilisant le logiciel NGINX et le serveur Varnish.

 

Améliorer le Total Blocking Time (TBT)

 

Vous trouverez ci-dessous quelques astuces pour améliorer les indicateurs TBT.

 

  • Supprimer les JavaScripts inutilisés
    Les JavaScripts requièrent des ressources pour fonctionner. Si certains d’entre eux s’exécutent mais ne font rien, vous ne faites qu’augmenter le temps de blocage de votre navigateur. Vous allez devoir identifier ceux dont vous n’avez pas besoin et les supprimer.
  • Réduire les bibliothèques JavaScript surchargées
    Certains plugins ainsi que leurs dépendances utilisent beaucoup de jQueries, ce qui peut consommer une quantité considérable de ressources. Vous pouvez les réduire afin d’être plus efficace en termes de ressources.
  • Reporter les JavaScript inutilisés
    En reportant le JavaScript non essentiel pour le charger plus tard, vous libérerez ainsi de précieuses ressources de votre navigateur, ce qui vous permettra de rendre votre site plus rapide, et d’améliorer ainsi vos indicateurs TBT.
  • Utiliser le fractionnement de code
    Le fractionnement de votre code JavaScript en plusieurs petits morceaux, pouvant être chargés dans certaines conditions, permet de récupérer le module à la demande. Pour faire simple, le module ne sera chargé que si cela est nécessaire. Cela peut être fait si vous utilisez une bibliothèque côté client comme React, Angular, ou encore Vue.

 

Le moyen le plus simple d’améliorer votre TBT est d’avoir un site moins complexe. Le problème le plus courant qui fait baisser l’indicateur TBT est une bibliothèque JavaScript surchargée, qui n’est pas utilisée mais qui est toujours chargée dans le site.

 

En vous débarrassant de ces bibliothèques et de tout ce qui bloque la vitesse de rendu de votre navigateur, vous devriez améliorer votre indicateur TBT !

 

Il y a beaucoup à dire sur les signaux web essentiels, et il ne serait pas judicieux de tout aborder dans cet article. Si vous êtes intéressé par des solutions plus détaillées à vos problèmes de LCP et de TBT, jetez un coup d’œil à cette page. Elle devrait vous donner une idée de ce que vous devrez entreprendre pour améliorer vos indicateurs !

 

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, vous pouvez envisager de faire appel à un expert pour vous épargner ce casse-tête.

 

 

Conclusion : petit récapitulatif

 

Et voilà, nous arrivons à la fin de cet article.

 

Nous avons abordé tout ce que vous devez savoir sur notre testeur de vitesse de site web et sur son fonctionnement. Si quelque chose vous a échappé, voici un résumé rapide.

 

Notre testeur de vitesse de site web teste 3 paramètres spécifiques :

 

  1. Le temps de réponse du serveur
  2. Le Largest Contentful Paint
  3. Le Total Blocking Time

 

Ces indicateurs vous fourniront par la suite une note finale qui classera votre site web sur une échelle de A+ à E. Vous devez vous assurer que votre site web obtient au moins un B+ au classement, le cas échéant, vos conversions/ventes baisseront et vous perdrez des places dans le classement Google, tout cela à cause de la lenteur de chargement du site.

 

Vous pouvez améliorer votre note finale en prêtant attention à ces trois paramètres. Faites les ajustements et les réglages nécessaires jusqu’à ce que les 3 indicateurs soient verts, et vous obtiendrez enfin ce A+ tant convoité !

 

Notre outil d’analyse de la vitesse de votre site web vous aidera à diagnostiquer la partie de votre site web à l’origine de ces lenteurs, ce qui vous permettra de détecter plus facilement le point de blocage et de ne pas perdre un temps précieux à tester chaque indicateur à part.

 

Il vous aidera également à répondre aux exigences des signaux web essentiels, ce qui augmentera vos chances d’être classé sur Google et vous permettra de booster vos ventes !

 

Si vous ne savez pas quel hébergement web choisir, nous avons fait le travail pour vous en recherchant le meilleur fournisseur d’hébergement, ce qui vous sera très utile, que vous soyez blogueur, vendeur en ligne ou consultant.

 

 

Frequently Asked Questions

 

1. Pourquoi la vitesse du site est-elle importante ?

 

La vitesse du site web peut avoir un impact direct sur les conversions de votre site : un site web plus rapide offre aux visiteurs une meilleure expérience utilisateur. Un site web lent peut également avoir un impact négatif sur votre potentiel classement dans les moteurs de recherche.

 

2. Pourquoi mon site web se charge-t-il lentement ?

 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un site web peut être lent : un mauvais hébergeur web ou un code de site web qui n’est pas optimisé. Il se peut également que des fichiers médias soient trop lourds pour votre site web. Vous pouvez utiliser notre testeur de vitesse gratuit pour identifier le problème.

 

3. Comment s’en sortir avec un site Web lent ?

 

Il vous suffit de tester votre site web à l’aide de notre testeur de vitesse gratuit. Il génère un rapport détaillé qui vous indique les paramètres qui ne sont pas performants. À partir de là, vous saurez quelles parties de votre site web vous allez devoir améliorer.

 

4. Qu’est-ce qu’une bonne vitesse de site web ?

 

L’idéal est d’obtenir des notes vertes pour les trois indicateurs de notre test. Au minimum, vous devez vous assurer que le temps de réponse moyen de votre site est supérieur à 180 ms, ce qui peut être assuré en utilisant un hébergeur rapide.

 

5. Quels sont les 10 emplacements inclus dans le test de vitesse du serveur ?

 

Les 10 emplacements figurant dans notre test de vitesse du serveur sont les suivants : Les États-Unis (O), les États-Unis (E), Londres, Singapour, São Paulo, Mumbai, Sydney, le Japon, le Canada et l’Allemagne.

 

6. Dois-je installer quelque chose sur mon site web pour ce test ?

 

Non, pas du tout ! Il vous suffit de saisir l’URL de votre site web dans notre outil pour lancer le test. Vous obtiendrez alors immédiatement un rapport sur les performances de votre site.

 

7. L’utilisation de cet outil peut-elle directement améliorer mon site web ?

 

Non, notre outil ne fait qu’auditer et vous indiquer les performances de votre site web. Cependant, nous vous proposons des suggestions sur la façon dont vous pouvez améliorer les performances de votre site web à travers tous les paramètres.